Decision of the Bureau : 9.COM 4.BUR 2

Le Bureau,

  1. Rappelant l’article 23 de la Convention et le chapitre I.1 des Directives opérationnelles concernant l’inscription d’éléments du patrimoine culturel immatériel sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente et le chapitre I.4 concernant les critères d’admissibilité et de sélection des demandes d’assistance internationale,
  2. Ayant examiné le document ITH/14/9.COM 4.BUR/2 ainsi que la demande d’assistance préparatoire n  01052 soumise par le Maroc,
  3. Prend note que le Maroc a demandé une assistance internationale pour un montant de 14 600 dollars des États-Unis pour élaborer une candidature pour l’élément Taskiwine, danse et chants amazighe du Haut Atlas occidental, sur la Liste de sauvegarde urgente. La danse et les chants Taskiwine sont interprétés par les communautés rurales Touramat et Tigouliane de la province de Taroudant, sur les versants nord et sud du Haut Atlas occidental. L’association Targa-Aide sera responsable de l’élaboration du dossier de candidature en étroite collaboration avec les communautés, les groupes et les individus concernés, les conseillers élus, la Direction du patrimoine culturel et les chercheurs de l’université d’Ibn Zuhr Agadir, de la Faculté pluridisciplinaire de Taraudant et de l’Institut national d’archéologie et du patrimoine ;
  4. Décide, sur la base des informations fournies dans le dossier n  01052, que la demande répond aux critères d’octroi de l’assistance internationale énoncés aux paragraphes 10 et 12 des Directives opérationnelles comme suit :
L’État partie est déterminé à impliquer les représentants des communautés concernées pour dresser un inventaire préliminaire de la danse et des chants Taskiwine et des chants, choisir les photographies et élaborer le script du film ainsi que pour établir un diagnostic de l’état actuel de viabilité de l’élément et concevoir les mesures de sauvegarde adaptées (critère A.1). Le calendrier fait état d’activités préparatoires bien planifiées et réalisables pour l’élaboration du dossier de candidature (critère A.3).

Malgré une incohérence mineure dans la somme totale demandée au Fonds du patrimoine culturel immatériel et un manque de détails budgétaires en ce qui concerne la production d’un film documentaire et les services des experts qui rédigeront l’avant-projet de formulaire de candidature, le montant de l’assistance demandée semble adapté (critère A.2). Les différentes consultations publiques prévues et l’implication de la communauté dans le travail de terrain devraient constituer un cadre pour le renforcement des capacités (critère A.6 susceptible de produire des résultats à court et moyen termes (critère A.4). L’État partie propose de participer à hauteur de 10 % des coûts des activités pour lesquelles une assistance préparatoire est nécessaire et l’agence de mise en œuvre a proposé de participer à hauteur de 18 % de ces coûts (critère A.5). Le Maroc est actuellement l’un des pays bénéficiaires d’un programme régional de renforcement des capacités financé par le Fonds du patrimoine culturel immatériel grâce à une contribution volontaire de la Norvège ; et l’agence de mise en œuvre a déjà par le passé réalisé des travaux en accord avec les règlements de l’UNESCO (critère A.7).

  1. Approuve, en sa qualité d’organe habilité, la demande d’assistance préparatoire n  01052 pour un montant révisé de 14 100 dollars des États-Unis ;
  2. Demande au Secrétariat de se mettre d’accord avec l’État partie demandeur sur les détails techniques de l’assistance préparatoire, notamment en arrêtant un calendrier révisé et un budget détaillé.

Top