Decision of the Bureau : 18.COM 2.BUR 4.4

Le Bureau,

  1. Rappelant l’article 23 de la Convention ainsi que le chapitre I.4 des Directives opérationnelles relatives à l’admissibilité et aux critères des demandes d’assistance internationale,
  2. Ayant examiné le document LHE/23/18.COM 2.BUR/4 ainsi que la demande d’assistance internationale n  02078 soumise par le Pérou,
  3. Prend note que le Pérou a demandé une assistance internationale pour le projet intitulé Renforcement et promotion de la transmission intergénérationnelle des connaissances et des significations liées à la production de poteries traditionnelles à Checca Pupuja, Puno:

Destiné à être mis en œuvre par le bureau de l’UNESCO à Lima en coopération avec la Direction du patrimoine immatériel du Ministère de la culture du Pérou, ce projet de dix-huit mois vise à promouvoir la transmission intergénérationnelle des connaissances et des techniques liées à la poterie traditionnelle Checca Pupuja. L’importance de cette poterie tient essentiellement aux trois fonctions principales qu’elle remplit : utilitaire, décorative et cérémonielle. Les pratiques associées à la poterie Checca Pupuja sont en train de disparaître. Le projet consiste à réaliser une étude pour mettre à jour les significations associées au processus de production de la poterie. Il s’agit également de reconnaître les maîtres et les apprentis et d’analyser leurs capacités de production. En outre, ce projet identifiera les possibilités de renforcer les processus de production et de soutenir les échanges économiques locaux et régionaux. Trois maîtres potiers rémunérés animeront un atelier visant à renforcer les capacités des jeunes à sauvegarder et perpétuer cette poterie traditionnelle. L’atelier comprendra une combinaison de modules théoriques et pratiques abordant l’histoire, les significations et les valeurs de cette poterie traditionnelle, ainsi que sa production et sa commercialisation. Le projet prévoit également la publication et la diffusion de supports pédagogiques pour promouvoir la poterie traditionnelle Checca Pupuja dans les espaces familiaux et communautaires. Le projet devrait contribuer à la sauvegarde de la production traditionnelle de poterie et à sa transmission aux jeunes générations. Il servira de projet pilote pour des projets similaires dans d’autres lieux, tout en promouvant la revitalisation économique du secteur du patrimoine dans la région des Andes méridionales.

  1. Prend note en outre que :
    1. Cette assistance concerne l’appui à un projet mis en œuvre au niveau national, conformément à l’article 20 (c), de la Convention ;
    2. L’État partie a sollicité une assistance internationale qui prendra la forme de services fournis par le Secrétariat à l’État ; et
  • L’assistance prend donc la forme de services fournis par l’UNESCO (100 pour cent des transactions financières devant être gérées par l’UNESCO), conformément à l’article 21 (b) et (g) de la Convention ;
  1. Prend également note que le Pérou a demandé une assistance d’un montant de 99 275 dollars des États-Unis au Fonds du patrimoine culturel immatériel pour la réalisation de ce projet, qui sera mis en œuvre par le Bureau de l’UNESCO à Lima en étroite coopération avec la Direction du patrimoine immatériel du Ministère de la culture du Pérou ;
  2. Comprend que le Bureau de l’UNESCO à Lima sera responsable de la gestion du montant total demandé au Fonds du patrimoine culturel immatériel, tandis que l’État demandeur sera responsable de la cogestion du projet en louant des locaux pour la communication, en engageant des services de communication, en mettant à disposition un spécialiste du patrimoine culturel immatériel et des musées issu du Ministère de la culture du Pérou. Toutes les activités susmentionnées seront financées par l’État demandeur ;
  3. Décide que, d’après les informations fournies dans le dossier n  02078, la demande satisfait aux critères d’octroi de l’assistance internationale énoncés aux paragraphes 10 et 12 des Directives opérationnelles comme suit:

Critère A.1 : Le projet concerne les praticiens et les artisans de la communauté de Checca Pupuja associés à la production de poteries traditionnelles dans le district de Jose Domingo Choquehuanca, province d’Azángaro, département de Puno. Une série de réunions avec les communautés a eu lieu pour établir un plan de sauvegarde en 2018 et pour préparer la demande entre 2020 et 2022. Les principaux bénéficiaires du projet sont les praticiens et les artisans de ces pratiques traditionnelles ainsi que les futurs apprentis.

Critère A.2 : La ventilation du budget et le calendrier proposé sont bien structurés et conformes aux activités décrites dans la demande. Le montant de l’assistance demandé est jugé approprié.

Critère A.3 : Les activités proposées sont cohérentes et bien planifiées au vu des objectifs et des résultats attendus pour le projet. Le projet s’articule autour de trois activités principales : (a) identifier les significations et la production de la poterie traditionnelle de Checca Pupuja ; (b) renforcer les capacités afin d’améliorer l’apprentissage de l’histoire et de la production de la poterie traditionnelle chez les jeunes de Checca Pupuja ; (c) publier et diffuser des supports pédagogiques.

Critère A.4 : Le projet se déroule au niveau de la communauté, en renforçant les compétences des maîtres potiers et des jeunes apprentis, qui acquerront les outils et les compétences techniques nécessaires pour continuer à travailler à l’école et dans les ateliers familiaux. Ainsi, les praticiens assureront la transmission des connaissances aux nouvelles générations.

Critère A.5 : L’État demandeur contribuera à hauteur de 21 % (sous la forme de contribution en nature) du montant total du budget du projet (126 095 dollars des États-Unis). Par conséquent, une assistance internationale est demandée au Fonds du patrimoine culturel immatériel pour les 79 % restants du montant total du budget du projet.

Critère A.6 : Grâce à sa stratégie de cogestion avec les membres de la communauté et des institutions publiques, le projet met en place une stratégie transversale de renforcement des capacités des détenteurs et des parties prenantes afin de consolider les connaissances et les techniques traditionnelles associées aux significations et à la production de céramiques à Checca Pupuja, en garantissant leur transmission aux générations futures. En outre, le projet contribuera à renforcer les compétences des maîtres potiers et de la jeune génération pour transmettre les connaissances dans de nouveaux espaces de travail, tels que les écoles, ou pour élaborer des outils éducatifs. Le projet devrait également impliquer douze participants lors de l’atelier de renforcement des capacités et d’apprentissage. La publication et la diffusion de matériels pédagogiques cibleront les enfants et les adolescents ; en plus des textes seront traduits en quechua afin de sensibiliser largement les membres de la communauté.

Critère A.7 : Le Pérou a bénéficié d’une assistance internationale du Fonds du patrimoine culturel immatériel pour un projet achevé[1]. Les travaux prévus dans le contrat relatif à ce projet ont été réalisés conformément aux réglementations de l’UNESCO.

Paragraphe 10(a) : Le projet a une portée locale et sa mise en œuvre implique la communauté de Checca Pupuja et des partenaires nationaux, le Ministère de la culture, l’office des musées nationaux et les autorités locales.

Paragraphe 10(b) : Le projet devrait contribuer à la sauvegarde de la production traditionnelle de poterie et à sa transmission aux jeunes générations, ainsi qu’à la revitalisation économique du secteur du patrimoine dans la région des Andes méridionales du Pérou, fortement touchée par la pandémie de COVID-19. À travers ce projet, l’agence chargée de sa mise en œuvre cherchera à générer des stratégies de participation du secteur privé afin de stimuler de nouvelles contributions financières qui renforceront les résultats du projet.

  1. Approuve la demande d’assistance internationale du Pérou pour le projet intitulé Renforcement et promotion de la transmission intergénérationnelle des connaissances et des significations liées à la production de poteries traditionnelles à CheccaPupuja, Puno, et accorde un montant de 99 275 dollars des États-Unis pour la mise en œuvre de ce projet selon la modalité décrite aux paragraphes 5 et 6 ;
  2. Recommande à l’État demandeur d’assurer l’implication des communautés concernées, tout au long de la mise en œuvre du projet, et en particulier dans l’activité qui consiste à mettre à jour les significations associées au processus de production et à l’utilisation de la poterie de Checca Pupuja ;
  3. Demande au Secrétariat de se mettre d’accord avec l’État demandeur sur les détails techniques de l’assistance, en accordant une attention particulière à ce que le budget et le plan de travail des activités à couvrir par le Fonds du patrimoine culturel immatériel soient suffisamment détaillés et précis de manière à fournir une justification suffisante des dépenses ;
  4. Invite l’État demandeur à utiliser le formulaire ICH-04-Rapport pour rendre compte de l’utilisation de l’assistance accordée.

[1] Assistance préparatoire (Registre de bonnes pratiques de sauvegarde) pour le projet multinational (État plurinational de Bolivie, du Chili et du Pérou) intitulé « Univers culturel Aymara » (7 500 dollars des États-Unis ; février – avril 2009).

Top