Renforcement des synergies et de la coopération entre l’UNESCO et les centres de catégorie 2 dans le domaine du patrimoine cultuel immatériel

  • 25 juin 2018
[alt]

La sixième réunion annuelle des centres de catégorie 2 (CC2) sous les auspices de l’UNESCO actifs dans le domaine du patrimoine culturel immatériel a eu lieu le 7 juin 2018 à Paris au siège de l’UNESCO. La réunion qui a lieu chaque année a vu se réunir les représentants de sept centres de catégorie 2:

• le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Afrique (CRESPIAF - Algérie);
• le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Europe du Sud-Est (Centre de Sofia - Bulgarie);
• le Centre international de formation pour le patrimoine culturel immatériel dans la région Asie-Pacifique (CRIHAP – Chine);
• le Centre régional de recherche pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Asie de l’Ouest et en Asie centrale (TICHCT - République islamique d’Iran);
• le Centre international de recherche sur le patrimoine culturel immatériel dans la région Asie-Pacifique (IRCI – Japon);
• le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Amérique latine (CRESPIAL – Pérou);
• le Centre international d’information et de travail en réseau sur le patrimoine culturel immatériel dans la région Asie-Pacifique (ICHCAP - République de Corée).

Le Secrétariat a présenté de brèves mises à jour sur les récents développements au sein de la Convention de 2003, notamment les résultats de la septième session de l’Assemblée générale des États parties et les nouvelles priorités de financement: le programme de renforcement des capacités et la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans l’éducation formelle et non formelle.

Les points saillants du nouveau programme et budget de l’UNESCO pour 2018-2021 (39C/5), y compris les résultats escomptés et les indicateurs de performance correspondants, ainsi que le rôle essentiel joué par les centres de catégorie 2 dans la mise en œuvre de la Convention, ont été discutés. Ceci a été suivi par des discussions générales sur différents sujets allant de l’exploration des domaines potentiels de coopération entre les centres de catégorie 2 aux défis quotidiens rencontrés par les centres eux-mêmes pendant leur travail. En conclusion, le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Afrique, situé en Algérie, s’est proposé pour accueillir la prochaine réunion annuelle en 2019.

Top