Le Guatemala poursuit le renforcement de ses capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de ses communautés autochtones

[alt]

Cette semaine la ville d’Esquipulas, Chiquimula, accueille un atelier de formation sur la méthodologie d’inventaire participatif préconisée par la Convention de 2003 dans le cadre du projet de renforcement des capacités locales pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel du Guatemala, grâce à la généreuse contribution de l´Azerbaïdjan. Une trentaine de participants issus du Ministère de culture et des sports, des municipalités locales, de la société civile et des communautés locales abordent de manière théorique et pratique comment réaliser un inventaire du patrimoine culturel immatériel avec la participation des communautés. Cette semaine de formation sera suivie d´un inventaire pilote dans la région orientale du Guatemala.
Cette activité constitue la suite des travaux menés dans la région occidentale du pays lors de la première phase du projet. En juillet-août dernier, quatre groupes de travail composés de jeunes de la communauté et de fonctionnaires municipaux de Santa Apolonia, ont mené le travail de terrain auprès des communautés d´artisans et ont réalisé la collecte d’informations, et élaboré la cartographie et le registre des différentes techniques de fabrication de cette poterie ainsi que des pratiques socio-culturelles qui y sont associées. La municipalité de Santa Apolonia a soumis le rapport final de l’inventaire pilote de la poterie de Santa Apolonia au Ministère de la culture et des sports en août comme première étape réussie d’un exercice participatif à répliquer pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel des populations autochtones de la région.
À la suite de la phase d’inventaire, le projet poursuivra ses activités en se focalisant sur l’élaboration de plans de sauvegarde.

Top