Le Burkina Faso est prêt à sauvegarder ses traditions vivantes à travers son territoire

[alt]

Après six années de collaboration intense et fructueuse entre les communautés, la Direction du patrimoine culturel du Ministère de la culture et du tourisme, les gouvernements locaux, les instituts de recherche (Université de Ouagadougou et Institut des sciences des sociétés), les organisations de la société civile et les médias, le Burkina Faso a achevé une initiative nationale visant à inventorier et promouvoir son patrimoine culturel immatériel, grâce à une assistance financière de 262 000 dollars des États-Unis provenant du Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Ce projet d’envergure a permis au Burkina Faso de dresser l’inventaire d’environ 1 300 traditions vivantes pratiquées par 60 communautés ethnoculturelles dans les treize régions du pays. Ce succès a été rendu possible grâce aux 276 personnes - dont 167 représentants de communautés - formées à l’approche d’élaboration d’inventaires avec la participation des communautés préconisée par la Convention. Les participants formés sont maintenant prêts à évaluer la viabilité des éléments de leur patrimoine culturel immatériel et à concevoir des mesures de sauvegarde appropriées pour faciliter la transmission de ces pratiques de génération en génération.

À travers ce projet mis en œuvre en deux phases, le Burkina Faso a jeté les bases d’un cadre durable pour la sauvegarde du patrimoine vivant du pays. Articulé autour d’une stratégie nationale pour la réalisation et la mise à jour régulière d’un inventaire national, ce cadre s’appuie sur des capacités humaines renforcées et organisées autour d’un Comité national du patrimoine culturel immatériel et d’entités de gestion décentralisées au niveau local.

Base de données d’inventaire :Inventaire du patrimoine culturel immatériel au Burkina Faso

Assistance internationale :L’inventaire et la promotion du patrimoine culturel immatériel au Burkina Faso

Top