L'UNESCO accueille le Nicaragua et le Panama comme membres du CRESPIAL

Darío López, a mud mask artisan, works together with his granddaughter. Parita, Herrera
Darío López, a mud mask artisan, works together with his granddaughter. Parita, Herrera
© MICI, 2015

Les instituts et centres de catégorie 2 placés sous l’égide de l’UNESCO (C2C) sont créés et financés par les États membres pour contribuer à la réalisation des objectifs de l’UNESCO. Chaque centre a un domaine d’activité spécialisé et un ensemble de fonctions afin d’atteindre ces objectifs communs. A ce jour, il existe huit centres consacrés au patrimoine culturel immatériel, dont le Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel d’Amérique latine (CRESPIAL). Le Nicaragua et le Panama ont récemment rejoint la liste des pays participants, qui s’élève désormais à 18 dans la région. L’UNESCO est heureuse de constater que le patrimoine culturel immatériel favorise la collaboration et les échanges dans la région.

Le CRESPIAL a accueilli de nombreux ateliers et conférences régionaux. Ses plateformes sur les réseaux sociaux recueillent également des informations et des mises à jour sur les événements liés à la sauvegarde du patrimoine vivant qui se déroulent dans la région Amérique latine et Caraïbes (ALC).

Le Panama a ratifié la Convention de 2003 en 2004 et le Nicaragua en 2006, et leur adhésion au CRESPIAL renforcera certainement les relations entre les communautés de la région et favorisera un échange de connaissances entre les porteurs et les parties prenantes.

L’UNESCO félicite le Nicaragua et le Panama pour cette avancée et est encouragée par les résultats positifs de ce dialogue régional en cours autour du patrimoine vivant.

Top