Le processus de fabrication de la poterie noire de Bisalhães

    

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2016 (11.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

© 2015, by Paulo Araújo

Lieu de fabrication de la poterie noire, Bisalhães, au Portugal, est connu comme la « terre des producteurs de pots et de plats ». Destinée à la décoration et à la cuisine, cette pratique traditionnelle figurant sur les armoiries du village est un élément important de l’identité de la communauté. Les anciennes méthodes sont toujours utilisées pour créer des pièces proches de celles du passé. Plusieurs étapes sont nécessaires à la création de la poterie noire. L’argile est tout d’abord écrasée dans un bassin en pierre au moyen d’un marteau en bois, puis tamisée, humidifiée, pétrie, assemblée, façonnée sur différentes lattes, polie avec des cailloux, décorée avec un bâton et cuite dans un four. La division du travail a changé au cours du temps : le long travail de préparation de l’argile est désormais confié aux hommes et la décoration des pots reste principalement assurée par les femmes. En outre, les tuileries ont remplacé les carrières pour la fourniture de l’argile. Transmise presque exclusivement au sein des familles, la pratique est menacée par la baisse du nombre de détenteurs, le manque d’intérêt des jeunes générations et la concurrence des produits industriels qui sont en forte demande.

Top