Le mwinoghe, danse joyeuse

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2018 (13.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Le mwinoghe est une danse instrumentale interprétée dans trois communautés ethniques – sukwa, ndali et bandya – de la région nord du Malawi. Dans le dialecte chisukwa, le mot « mwinoghe » signifie littéralement « amusons-nous » : la danse est donc exécutée pour exprimer la joie et le bonheur. Inspiré d’une danse cérémonielle du district voisin de Karonga appelée indigala, le mwinoghe est une danse relativement récente. Les danseurs forment deux rangées, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre, et les corps ondulent en exécutant des pas complexes. On ne chante pas, le seul son provient des trois tambours, du pipeau et des ordres du chef du groupe. Le mwinoghe est exécuté lors d’événements de la vie sociale à des fins de divertissement, notamment les jours de fête nationale. Les populations issues de tous les milieux se rassemblent pour assister à la danse qui a une fonction d’unification entre les différentes communautés. D’autres danses traditionnelles sont également exécutées à ces occasions, ce qui permet aux populations de célébrer ensemble leurs différentes cultures. Les savoir-faire et connaissances associés sont principalement transmis par l’observation et la participation des jeunes lors des représentations, mais la pratique est également intégrée dans les programmes de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur. Le mwinoghe est très présent lors des célébrations annuelles de l’indépendance et des communautés ont également créé des groupes de danse qui se produisent dans des festivals annuels et à d’autres occasions.

Top