L’art du bakhshi

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2021 (16.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© National Commission of the Republic of Uzbekistan to UNESCO :

La poésie épique joue un rôle crucial dans l’héritage musical et poétique des peuples ouzbek et karakalpak d’Ouzbékistan. Appelés dostons, les poèmes traditionnels centenaires sont basés sur des mythes, des légendes, des contes populaires et des chants légendaires, et abordent des thèmes variés tels que le patriotisme, l’engagement, l’amour, l’amitié et la solidarité. L’art Bakhshi fait référence à l’interprétation de ces histoires épiques et pièces originales avec accompagnement d’instruments de musique, dont le dombra (un instrument à cordes) et le kobuz (un instrument à archet). Les conteurs, également appelés bakhshis, interprètent les histoires de mémoire, incorporant les traditions et les pratiques culturelles. Les bakhshis qui réussissent doivent avoir la capacité de captiver les auditeurs avec leurs mélodies et de raconter des histoires d’une manière intéressante et originale, en faisant un usage créatif du langage, des jeux de mots, des proverbes et d’expressions. Ils doivent aussi être capables de réciter de mémoire les longs poèmes épiques. Bien que les bakhshis soient traditionnellement des hommes, un groupe de femmes bakhshis a émergé au XIXe siècle et continue de contribuer à la tradition. La pratique est transmise au sein des familles et par les écoles bakhshi reconnues. L’art du bakhshi est un élément essentiel du mode de vie ouzbek, et les conteurs accueillent toujours les invités lors des cérémonies familiales, des rituels, des jours fériés et des festivités locales.

Top