La cueillette de la germandrée sur le mont Ozren

Inscrit en 2018 (13.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Museum in Doboj, 2016

Chaque année, le 11 septembre, jour de la décapitation de Saint Jean Baptiste, les habitants des villages situés autour du mont Ozren vont au Gostilj pour cueillir la germandrée. Après avoir grimpé sur les collines, les villageois, de tous âges, genres et catégories sociales, cueillent la germandrée individuellement et en groupes. La plante doit être cueillie avec précaution et les cueilleurs doivent la trouver parmi des herbes plus hautes. L’opération prend donc habituellement quelques heures. Une fois la cueillette terminée, ils montent au sommet du Gostilj et se rassemblent en petits groupes pour jouer, danser et chanter leur musique traditionnelle, nombre d’entre eux portant les costumes folkloriques d’Ozren. Dans l’après-midi, des prêtres orthodoxes montent au sommet du Gostilj où ils consacrent la germandrée. La plante est utilisée de différentes façons (en infusion, macérée dans de l’eau-de-vie, mélangée à du miel), tant pour ses effets préventifs que curatifs. Alors que dans le passé, la pratique était exclusivement liée à la médecine populaire, de nos jours, ses principales fonctions sont l’hospitalité et l’intégration sociale, ainsi que la sauvegarde des costumes, des chansons et des danses d’Ozren qui disparaissent progressivement. La pratique est transmise de façon spontanée au sein des familles, ainsi que dans les écoles primaires. Plusieurs associations locales invitent également des organisations similaires, originaires de différentes régions, à prendre part à la pratique. Ainsi, de nombreux praticiens ne sont pas originaires de la région d’Ozren.

{@vars->has_audio::}
Top