Decision of the Bureau : 17.COM 4.BUR 3.4

  1. Rappelant l’article 23 de la Convention ainsi que le chapitre I.4 des Directives opérationnelles relatifs à l’admissibilité et aux critères de sélection des demandes d’assistance internationale,
  2. Rappelant également la décision 14.COM 4.BUR 4.1 et le document LHE/19/14.COM 4.BUR/4 concernant la demande initiale soumise par la République populaire démocratique de Corée, que le Bureau a examinée en octobre 2019,
  3. Rappelant aussi le document LHE/21/16.COM/7.d,
  4. Ayant examiné le document LHE/22/17.COM 4.BUR/3 ainsi que la demande d’assistance internationale n  01619 soumise à nouveau en mai 2022 par la République populaire démocratique de Corée,
  5. Prend note que la République populaire démocratique de Corée a demandé une assistance internationale pour le projet intitulé Le renforcement des capacités liées à la technique traditionnelle de fabrication du céladon de Goryeo:

Le projet proposé, d’une durée de six mois, vise à renforcer les capacités liées à la technique traditionnelle de fabrication du céladon de Goryeo. Ce projet sera mis en œuvre par la Commission nationale de la République populaire démocratique de Corée pour l’UNESCO. Le désintérêt de la population à l’égard de cette technique a récemment entraîné une diminution de la fabrication de céramiques et une perte de fierté dans cette pratique de la part de certaines familles traditionnelles d’artisans. Afin de surmonter ces obstacles, le projet proposé vise à déterminer la viabilité de la technique dans le pays à l’aide d’études sur le terrain et à sensibiliser la population à la technique de fabrication du céladon de Goryeo à travers l’organisation d’ateliers et la publication d’un ouvrage. Grâce à sa mise en œuvre, le projet devrait permettre l’identification de plus de sept unités majeures de fabrication traditionnelle du céladon de Goryeo. En outre, 150 potiers locaux devraient recevoir une formation. Un ouvrage sur la fabrication du céladon de Goryeo sera également publié et diffusé au sein des communautés. Le projet devrait donc améliorer les compétences des artisans locaux concernés et accroître l’intérêt de la population à l’égard de cette technique. S’il est mis en œuvre avec succès, il servira de modèle pour l’étude et la sauvegarde de l’artisanat traditionnel et d’autres éléments du patrimoine culturel immatériel de la République populaire démocratique de Corée.

  1. Prend note en outre que cette assistance concerne l’appui à un projet mis en œuvre au niveau national, conformément à l’article 20 (c) de la Convention, et prend la forme d’octroi d’un don, conformément à l’article 21 (g) de la Convention ;
  2. Prend note également que la République populaire démocratique de Corée a demandé une allocation d'un montant de 41 767 dollars des États-Unis du Fonds du patrimoine culturel immatériel pour la mise en œuvre de ce projet ;
  3. Décide que, d’après les informations contenues dans le dossier n  01619, la demande satisfait aux critères d’octroi de l’assistance internationale énoncés aux paragraphes 10 et 12 des Directives opérationnelles comme suit :

Critère A.1 : La demande indique la participation de plusieurs fabricants de céladon de Goryeo, ainsi que de représentants de différentes institutions, telles que l’Institut national du folklore et l’Agence coréenne pour la préservation du patrimoine national, ainsi que plusieurs entreprises. Ils ont contribué à la conception du projet et devraient participer régulièrement aux différentes étapes de sa mise en œuvre, ainsi qu’au suivi et à l’évaluation finale. La demande indique également que la participation active des membres des communautés est envisagée à travers un processus de consultation et l’obtention de leur consentement concernant le contenu du livre qui sera publié dans le cadre du projet.

Critère A.2 : De manière générale, le budget est présenté de façon claire. Cependant, des informations plus détaillées auraient pu être fournies concernant certaines catégories de dépenses, notamment ceux liés aux missions sur le terrain (activité 1) et l’atelier de trois jours (activité 2).

Critère A.3 : Les activités proposées sont bien conçues par rapport aux objectifs et aux résultats escomptés du projet. Elles ont été mises au point à partir des mesures initialement prises par le gouvernement pour sauvegarder la technique traditionnelle de fabrication du céladon de Goryeo et s’articulent autour d’une étude sur le terrain, d’un atelier de trois jours visant à renforcer les capacités des fabricants de céladon et d’une analyse des données recueillies avec les organisations partenaires compétentes en vue de rechercher des solutions appropriées pour renforcer la sauvegarde. Il est prévu de sensibiliser et de faire connaître cette pratique à travers la rédaction et la diffusion d’un ouvrage intitulé « La tradition ancestrale du céladon de Goryeo ». En outre, le projet semble suffisamment long pour permettre une mise en œuvre efficace des activités proposées.

Critère A.4 : Les activités prévues dans le cadre du projet devraient se traduire par des résultats durables qui permettront de préserver la tradition de la fabrication du céladon de Goryeo. Grâce à l’amélioration des connaissances et des compétences des 150 participants aux trois ateliers de trois jours, il sera également possible de sensibiliser les membres des communautés à l’importance de la sauvegarde des traditions liées au patrimoine vivant en général et de la technique de fabrication du céladon de Goryeo en particulier. Par ailleurs, les résultats de l’étude sur le terrain permettront à l’organisme chargé de la mise en œuvre et à son partenaire de mettre au point des mesures efficaces pour sauvegarder le patrimoine vivant.

Critère A.5 : L’État demandeur couvrira 22 pour cent du budget total du projet pour lequel une assistance internationale est demandée au Fonds du patrimoine culturel immatériel.

Critère A.6 : Par l’intermédiaire d’ateliers de renforcement des capacités de trois jours destinés à des spécialistes, des chercheurs et des membres des communautés, le projet vise à renforcer les capacités dans le domaine du patrimoine culturel immatériel à deux niveaux. Au niveau des communautés, les praticiens seront sensibilisés à la technique de fabrication du céladon de Goryeo et à son importance sociale et culturelle. Au niveau institutionnel, le projet devrait renforcer les capacités de recherche et d’analyse de ses bénéficiaires, et notamment du personnel de l’Académie des Sciences sociales, concernant la technique de fabrication du céladon de Goryeo, mais aussi la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en général.

Critère A.7 : La République populaire démocratique de Corée a bénéficié d’une assistance internationale du Fonds du patrimoine culturel immatériel pour le projet intitulé « Le renforcement des capacités de la République populaire démocratique de Corée en matière de réalisation, avec la participation des communautés, d’inventaires du patrimoine culturel immatériel et d’élaboration de dossiers de candidature en vertu de la Convention de 2003 » (dossier n  01444, 2018-2019, 98 000 dollars des États-Unis). Ce projet a été mené à bien conformément aux règlements de l’UNESCO et dans les délais prévus.

Paragraphe 10(a) : Le projet a une portée nationale et sa mise en œuvre implique un large éventail de partenaires locaux et nationaux, dont l’Académie des Sciences sociales, la Commission nationale de la République populaire démocratique de Corée pour l’UNESCO, le Complexe scientifique et technologique, l’Université des Beaux-Arts de Pyongyang, la Maison d’édition spécialisée en sciences sociales et les communautés du céladon de Goryeo.

Paragraphe 10(b) : Le projet devrait stimuler la recherche, la sauvegarde et la diffusion d’informations sur le patrimoine culturel immatériel. Cela devrait susciter d’autres contributions de la part d’organisations travaillant dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. En outre, en cas de réussite, le projet pourrait servir de modèle à reproduire pour sauvegarder d’autres expressions du patrimoine vivant présentes sur le territoire national.

  1. Approuve la demande d’assistance internationale de la République populaire démocratique de Corée, telle que révisée, pour le projet intitulé Renforcement des capacités liées à la technique traditionnelle de fabrication du céladon de Goryeo et accorde à cette fin un montant de 41 767 dollars des États-Unis à l’État partie ;
  2. Demandeau Secrétariat de se mettre d’accord avec l’État partie demandeur sur les détails techniques de l’assistance, en accordant une attention particulière à ce que le budget de toutes les activités que le Fonds du patrimoine culturel immatériel devra couvrir, soit suffisamment détaillé ;
  3. Invitel’État partie à utiliser le formulaire ICH-04-Rapport pour rendre compte de l’utilisation de l’assistance internationale accordée.

Top