Réunion régionale sur le patrimoine immatériel et l’enseignement supérieur

  • 22 novembre 2017
[alt]

L’UNESCO reconnait le rôle crucial joué par les institutions d’enseignement supérieur dans la formation de futurs preneurs de décision, planificateurs et administrateurs qui vont travailler dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. C’est pour cette raison que, suite à un Symposium régional en Asie-Pacifique sur l’intégration du patrimoine culturel immatériel à l’enseignement supérieur, l’UNESCO étend ses activités sur ce sujet à l’Amérique latine et les Caraïbes.
Le Bureau de l’UNESCO à Montevideo a organisé une réunion régionale sur les mécanismes de coopération pour le patrimoine immatériel et l’enseignement supérieur à Buenos Aires (Argentine) qui s’est tenue du 21 au 22 novembre 2017. La réunion a été organisée en collaboration avec la FLACSO (la Faculté latino-américaine de sciences sociales), le CRESPIAL (Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine immatériel en Amérique latine) et l’IESALC (Institut international de l’enseignement supérieur en Amérique latine et dans les Caraïbes) ainsi que le Bureau de l’UNESCO à la Havane, Bureau régional pour la culture en Amérique latine et dans les Caraïbes.
Quarante universitaires, gestionnaires et preneurs de décisions issus de trente-six universités et de neuf pays de la région (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Honduras, Mexique, République Dominicaine et Uruguay) ont participé à cet évènement.
Cette réunion a encouragé les échanges et la réflexion dans le domaine du patrimoine immatériel et de l’éducation, en particulier concernant les programmes d’enseignement supérieur de gestion culturelle. Les participants ont parlé des réalités, des besoins, des expériences, des spécificités et des attentes des universités en relation avec l’enseignement du patrimoine immatériel en tant que discipline universitaire.
Cet évènement a bénéficié du soutien financier du Fonds pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Top