La sauvegarde des pratiques et des rituels rares liés aux sites sacrés au Kirghizistan

Ritual of candle-lighting in a sacred site, Kyrgyzstan
Ritual of candle-lighting in a sacred site, Kyrgyzstan
© UNESCO

En novembre 2018, l’UNESCO a approuvé une demande d’assistance internationale du Kirghizistan dans le but d’élaborer un inventaire et des mesures de sauvegarde concernant les pèlerinages sur des sites sacrés et l’exécution de pratiques rituelles. Ces pratiques font partie intégrante de l’identité et du patrimoine culturels des Kirghizes depuis des siècles. Ils sont toutefois menacés par l’impact de l’urbanisation, les progrès technologiques, la marginalisation des systèmes de croyance indigènes et le fossé entre les générations.

Mis en œuvre en collaboration avec le Centre de recherche culturelle Aigine (CRC), le projet s’est concentré sur l’inventaire communautaire, le renforcement des capacités régionales avec la participation d’experts internationaux du PCI, et la préparation d’un inventaire national unifié et de mesures de sauvegarde des sites sacrés et des pratiques rituelles rares au Kirghizistan. À ce stade, 1 233 sites sacrés et 36 pratiques rituelles ont été identifiés.

Avec la mise en œuvre de ce projet, des activités et des ateliers ont permis aux communautés et aux parties prenantes de réfléchir à leurs pratiques en matière de patrimoine vivant et de renforcer leurs capacités de sauvegarde grâce aux outils, à l’expérience et aux connaissances nécessaires. Parallèlement, l’élaboration d’un manuel national sur la sauvegarde des pratiques de pèlerinage et des rituels (NMSPRP) servira d’outil pratique pour l’intégration du patrimoine vivant dans l’éducation et contribuera à assurer la transmission intergénérationnelle.

En savoir plus sur l’assistance internationale.
Top