Les savoir-faire artisanaux et artistiques traditionnels relatifs à l'Al-Naoor

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2021 (16.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Haditha and Heet Cultural Houses related to the Cultural Relations Directorate under the Ministry of Culture, Tourism & Antiquities, Iraq, 2020 :

L’Al-Naoor est une roue en bois qui tourne autour de son axe. Elle est utilisée sur les cours de l’Euphrate, en Iraq, où le niveau de l’eau est inférieur à celui des champs adjacents. Afin d’acheminer l’eau du fleuve jusqu’aux champs, les communautés ont conçu la roue Al-Naoor. La roue est constituée de vingt-quatre colonnes en bois et de vingt-quatre jarres en argile fixées à la circonférence extérieure à l’aide de cordes en feuilles de palmier. Pouvant aller de 8 à 12 mètres de diamètre, la roue est installée à la verticale entre deux supports en pierre sur le cours du fleuve. À mesure que le courant fait tourner la roue, les jarres récoltent l’eau du fleuve, transportent l’eau jusqu’au sommet de la roue, et la versent ensuite dans les rigoles menant aux champs. Le jour de l’installation de l’Al-Naoor fait l’objet de célébrations, notamment des spectacles de poésie, des chants et des danses traditionnels. Plus récemment, l’énergie produite par l’Al-Naoor a également été utilisée pour produire de l’électricité et pour faire fonctionner les moulins à eau permettant de moudre le grain pour fabriquer la farine. L’Al-Naoor constitue la source de subsistance de nombreuses personnes, notamment les artisans charpentiers, potiers et constructeurs impliqués dans l’élaboration de la roue.

Top