Le Festival international de la culture et de la pêche d'Argungu

   

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2016 (11.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Federal Ministry of Tourism, Culture & National Orientation (Nigeria), 2015 :

Tous les ans, les communautés se réunissent au nord-ouest du Nigéria pour participer au Festival international de la culture et de la pêche d’Argungu près de la rivière Matan Fada. Le festival de quatre jours, organisé entre la fin février et mars, inclut le kabanci, série de compétitions aquatiques comptant la pêche à mains nues, la course de canoë, la capture de canards sauvages, ainsi que d’autres pratiques traditionnelles telles que les formes locales de lutte et de boxe. Les hommes et les garçons de la communauté participent aux concours tandis que les femmes les encouragent, chantent et dansent. Antérieur à l’indépendance du Nigéria, le Festival international de la culture et de la pêche d’Argungu contribue au sentiment identitaire des participants et permet de maintenir la paix entre la communauté d’Argungu et la communauté voisine de Sokoto, à travers le partage de pratiques culturelles. Les connaissances transmises au sein des familles jouant un rôle de chefferie traditionnelle par le SarkiRuwa (responsable de la gestion de l’état sanitaire de la rivière) et l’Homa (chef des pêcheurs d’Argungu) sur la qualité de l’eau et les ressources halieutiques ont largement contribué à la continuité du festival. Les savoir-faire utilisés pour les activités du Festival sont transmis aux jeunes générations de manière formelle et informelle. L’enseignement est délivré, par exemple, dans le cadre de l’apprentissage notamment pour les techniques particulières de pêche, ou au sein des familles par l’observation.

Top