Les gouvernements locaux en Equateur s’engagent en faveur de politiques pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

[alt]

Le Ministère de la Culture et du Patrimoine, l’Institut National du Patrimoine Culturel de l’Equateur (INPC) et le Bureau de l’UNESCO à Quito organisent une série de trois ateliers sur l’élaboration d’outils de politique publique pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans les villes de Loja, Riobamba et Portoviejo.

Au cours des mois d’avril et de mai, chaque atelier rassemblera environ 25 participants, notamment des bureaux régionaux du Ministère de la Culture et du Patrimoine ainsi que de l’INPC, des représentants du Secrétariat National de la Planification et du Développement et des membres de communautés. Face aux défis posés par la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, les participants travailleront sur des mécanismes de révision et adéquation des plans de développement, dont la mise en œuvre incombe aux gouvernements locaux en Equateur.

Ces trois ateliers font partie d’un projet de deux ans, soutenu par le Gouvernement du Japon, conçu pour renforcer les capacités humaines et institutionnelles en Equateur en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

L’année dernière, des activités d’élaboration d’inventaires avec la participation des communautés ont été organisées dans ces trois localités. Ainsi, quatre-vingt-dix fonctionnaires et membres de communautés ont bénéficié de formations intensives sur des stratégies de base communautaire pour identifier et définir le patrimoine culturel immatériel. La sensibilisation et les synergies qui y ont été générées procureront à ces nouveaux espaces participatifs une base pour discuter de l’impact et opportunités des politiques publiques pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

L’objectif final de ces ateliers est de discuter des différents domaines prioritaires de développement définis par le programme du gouvernement pour le Bien-Vivre, en adoptant une perspective sensible aux questions de genres et droits de l’homme.

Top