Le Soudan prend des mesures pour renforcer la sauvegarde de son patrimoine vivant

A potter in Sudan - Strengthening national capacities for safeguarding intangible cultural heritage in Sudan project
A potter in Sudan - Strengthening national capacities for safeguarding intangible cultural heritage in Sudan project
© UNESCO

Initié en 2017 grâce au généreux soutien du ministère de la Culture et du Tourisme d’Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), le projet «Renforcement des capacités nationales pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au Soudan» vient de s’achever. Cette initiative a contribué au renforcement des capacités humaines et institutionnelles de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) au Soudan et a également permis d’améliorer la visibilité du patrimoine vivant et d’accroître la prise de conscience de son importance, tout en rapprochant les communautés locales.

Malgré les troubles civils et la pandémie de COVID-19, l’initiative a permis la tenue de plus de vingt ateliers et formations liés au renforcement des capacités nationales pour la sauvegarde du PCI. Ces activités ont abordé des questions importantes telles que la propriété intellectuelle et le PCI, le déplacement et le PCI, la sauvegarde du PCI transfrontalier, la déformation du PCI, ainsi que le rôle des médias dans la sensibilisation au PCI riche et diversifié des communautés soudanaises. Le projet a reçu une couverture médiatique nationale, avec des chaînes de télévision locales, des stations de radio et des articles de journaux sur les ateliers, démontrant l’intérêt croissant de la population soudanaise pour son patrimoine immatériel. En outre, à la suite de ces activités, un solide réseau d’experts locaux du PCI au Soudan a achevé un inventaire initial de 42 éléments du PCI, tels que le style vestimentaire des femmes de la tribu Roshaida, la poésie Al Saeia et le henné. Un autre résultat important du projet a été la préparation d’une stratégie nationale de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au Soudan.

Suite à ces efforts, et grâce à la formation reçue dans le cadre du projet, le Soudan a participé à la préparation de la proposition d’inscription multinationale «Les connaissances, savoir-faire, traditions et pratiques associés au palmier dattier», inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2019 à la suite d’une action collective de plusieurs pays arabes.

Top