L’assistance internationale en action - échange sur la sauvegarde du patrimoine vivant

  • 4 juin 2018
[alt]
échange sur l'assistance international
© UNESCO

Siège de l’UNESCO, Paris – Le rôle central joué par les membres des communautés dans la sauvegarde du patrimoine vivant est un principe fondamental de la Convention de 2003. Son mécanisme d’assistance internationale accorde ainsi une importance majeure à la participation des communautés pour assurer une sauvegarde efficace et durable du patrimoine culturel immatériel. Pour la première fois, les représentants de communautés ainsi que les gestionnaires de projets ayant bénéficié d’une assistance internationale de l’UNESCO sont invités à partager leurs témoignages et leurs expériences en lien avec la sauvegarde du patrimoine vivant au cours d’une séance de dialogue qui se déroulera au Siège de l’UNESCO le 4 juin 2018.

Les intervenants invités pour cette séance de dialogue représentent trois projets d’assistance internationale menés en Colombie, au Mali et en Ouganda. Parmi ces orateurs, on compte notamment deux membres issus de communautés, Tarsicio Vanegas et Irene Nabirye, accompagnés d’acteurs culturels travaillant sur le terrain. Irene Nabirye, qui a fait le déplacement depuis l’Ouganda, a joué un rôle indispensable pour revitaliser et assurer la transmission de la musique et des coutumes bigwalas, outre son engagement en faveur du développement des femmes vivant en milieu rural et des initiatives en matière de lutte contre la pauvreté. Venu de Colombie, le chef indigène et chamane jaguar Tarcicio Vanegas a longtemps été actif dans la sauvegarde des connaissances et des pratiques traditionnelles des sites sacrés de son département natal de Vaupés.

Avec le soutien du Fonds du patrimoine culturel immatériel, ces projets d’assistance internationale ont jusqu’ici responsabilisé divers acteurs de terrain à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Selon les chiffres les plus récents, trente États parties à la Convention de 2003 ont bénéficié de ce mécanisme pour un montant total de 4,8 millions de dollars des États-Unis.

Pour plus d’informations concernant cette séance de dialogue

Top