Lancement d'un nouveau module de formation en ligne pour la soumission des rapports périodiques en Amérique latine et dans les Caraïbes

  • 25 mai 2020
[alt]
New online training course for periodic reporting launched in Latin America and the Caribbean.
© UNESCO

Les points focaux nationaux pour la soumission des rapports périodiques, issus de 33 pays et États membres associés de l’UNESCO d’Amérique latine et des Caraïbes, ont pris part mardi dernier au lancement du nouveau module de formation en ligne relatif au processus de soumission des rapports périodiques qui a fait l’objet d’une réforme et qui est déployé pour la première fois cette année dans la région Amérique latine et Caraïbes.

Tim Curtis, le Secrétaire de la Convention, a accueilli les points focaux nationaux prenant part à la formation dans une vidéo dans laquelle il a souligné l’importance du processus de soumission des rapports périodiques pour la mise en œuvre de la Convention et le rôle crucial des points focaux dans le soutien de cet exercice au niveau national.

“L’impact réel de la Convention réside dans la capacité de ses principes à être traduits dans les politiques nationales et dans les pratiques des communautés. Par conséquent, le travail que vous faites au niveau national, pour sauvegarder le patrimoine vivant, est la raison d’être de cette Convention”.

Il a été rejoint par les trois formateurs, les membres du réseau mondial de facilitateurs de l’UNESCO et le directeur du Centre régional pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en Amérique latine (CRESPIAL) qui dispensera le cours en ligne en anglais et en espagnol. Ils ont rappelé pourquoi le passage à un système de suivi fondé sur les résultats offre également aux États parties l’occasion de réfléchir à l’état de la sauvegarde du patrimoine vivant dans leur pays.

“Pour moi, la soumission des rapports périodiques n’est pas seulement une question de responsabilité, de présentation de ce qui a été réalisé en termes de politiques de sauvegarde. C’est avant tout une occasion pour les États parties d’établir des outils précieux pour leur propre évaluation”, a déclaré Lucas Roque, facilitateur international pour la Convention de 2003.

L’UNESCO a développé le cours en collaboration avec le CRESPIAL, dans le but de renforcer les capacités relatives à la préparation des rapports nationaux et de consolider les processus nationaux de suivi de la Convention de 2003. Ce cours sera également l’occasion d’un apprentissage par les pairs, d’un travail en réseau et d’une discussion stratégique entre les points focaux participants et les collègues de l’UNESCO.

“Ce sera mon premier voyage, ma première expérience de travail avec la Convention et le PCI. J’ai tellement hâte d’y être, d’apprendre et de tirer profit au maximum de la Convention”, a déclaré Naomi Taylor-Crawford, point focal national des Bahamas lors de la séance d’introduction.

Le cours, qui a été adapté à un format en ligne en raison à la crise COVID-19, présente une nouvelle modalité de formation dans le cadre de la stratégie mondiale de renforcement des capacités. Il se déroulera sur une période de six semaines, du 19 mai au 23 juin.

Plus d’informations sur la soumission des rapports périodiques dans le cadre de la Convention de 2003
Plus d’informations sur le programme global de renforcement des capacités
Top