L’Afrique australe intensifie ses efforts en matière de développement de politiques dans le domaine du patrimoine culturel immatériel

[alt]

Plus de vingt participants originaires de sept pays de la région d’Afrique australe (Botswana, Lesotho, Malawi, Namibie, Swaziland, Zambie et Zimbabwe) ont réfléchi ensemble et partagé leurs expériences à Lusaka, en Zambie, du 2 au 6 octobre 2016, quant à la meilleure façon d’offrir des services consultatifs en matière de détermination des politiques dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.

Parrainé par des experts du patrimoine culturel immatériel, cet atelier intitulé « Elaboration de Politiques dans le domaine du Patrimoine Culturel Immatériel en Afrique australe » a capitalisé sur l’expérience qu’ils ont accumulée depuis près d’une décennie en matière de projets fondés sur les communautés et de formations sur le terrain. L’heure est maintenant venue pour ces experts régionaux d’intensifier leur approche pour inclure le développement de politiques concernant la sauvegarde du patrimoine immatériel dans leurs pays respectifs. L’atelier a fait émerger des réponses concrètes au besoin essentiel de révision des politiques et de la législation à long terme.

Organisé par le Bureau régional de l’UNESCO en Afrique australe, cet atelier est le fruit du projet de Fonds de dépôt UNESCO-Flandres et des efforts de la Plateforme de Coopération d’Afrique australe pour le Patrimoine Culturel Immatériel, basée à l’Université de Technologie de Chinhoyi au Zimbabwe et créée en février 2015 en vue d’offrir un forum de discussion et de coordination des activités de sauvegarde à l’échelle régionale.

Top