Envisager l’avenir du programme global de renforcement des capacités et de son réseau de facilitateurs

[alt]

Que seront les stratégies à adopter pour l’avenir du programme de renforcement des capacités et de son réseau de facilitateurs ? Quelles sont les nouvelles exigences et comment peut-on y faire face ? Dans quelle mesure le rôle des facilitateurs a-t-il évolué depuis les débuts du programme et quelles sont les implications de l’évolution de ce réseau ?
Voilà quelques-unes des questions qui structureront les débats au cours de l’atelier stratégique avec les facilitateurs qui se tiendra du 6 au 9 mars 2017 à Bangkok en Thaïlande.
Organisée en étroite collaboration avec le bureau de l’UNESCO à Bangkok, la réunion amènera des facilitateurs et des membres des bureaux hors Siège de toutes les régions du monde à penser stratégiquement au futur du programme de renforcement des capacités et de son réseau. Plus spécifiquement, la réunion a pour objectif de fusionner les perspectives des facilitateurs quant à la pertinence du programme, examiner l’évolution, les effets et le potentiel du réseau global de facilitateurs et formuler des idées et recommandations pour les développements futurs de la stratégie globale de renforcement des capacités.
Alors que l’UNESCO élabore son prochain programme quadriennal, cette réunion offre une excellente opportunité pour réfléchir aux principales réalisations, aux nouveaux enjeux et à l’avenir du programme et de son réseau. Ce sera aussi l’occasion d’échanger des points de vue sur les derniers développements dans la vie de la Convention (développement durable, rapports périodiques et plus grande accessibilité au Fonds pour le patrimoine immatériel). Les participants seront également amenés à faire part de leurs commentaires concernant les nouveaux matériaux de formation sur l’assistance internationale.
L’atelier rassemblera 15 experts-facilitateurs, 7 spécialistes du programme des bureaux hors Siège et 5 membres de la section patrimoine culturel immatériel du Siège de l’UNESCO très impliqués dans la mise en œuvre de la stratégie de renforcement des capacités, notamment le Secrétaire de la Convention. Par ailleurs, des représentants de 6 centres de catégorie 2 sous les auspices de l’UNESCO participeront à la réunion en tant qu’observateurs.

Top