L’artisanat de l’ak-kalpak, connaissances et savoir-faire traditionnels liés à la fabrication et au port du chapeau masculin kirghiz

Votre navigateur n'est pas supporté par cette application. Merci d'utiliser des versions récentes de navigateurs tels que Google Chrome, Firefox, Edge ou Safara pour accéder aux interfaces 'Dive'.

Inscrit en 2019 (14.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© Public Foundation 'Min Kiyal', Kyrgyzstan, 2018

L’artisanat de l’ak-kalpak est une forme artisanale kirghize traditionnelle. L’ak-kalpak est un couvre-chef masculin traditionnel en feutre blanc, associé à de profondes significations d’ordre sacré. L’artisanat de l’ak-kalpak est une somme de connaissances et de savoir-faire en constante évolution dans les domaines du feutrage, de la découpe, de la couture et de la broderie des motifs, transmis dans les communautés concernées par les praticiennes de l’élément. Les connaissances et les savoir-faire nécessaires sont transmis à travers l’enseignement oral, la formation pratique et la participation à des ateliers de fabrication. On distingue plus de 80 types d’ak-kalpak, ornés de divers motifs qui ont chacun une histoire et une signification sacrée. Écologique et agréable à porter, l’ak-kalpak fait penser à une montagne enneigée dont les quatre versants représentent les quatre éléments : l’air, l’eau, le feu et la terre. Les quatre arêtes symbolisent la vie, les glands qui se trouvent sur le dessus symbolisent la postérité et la mémoire des ancêtres, et le motif symbolise un arbre généalogique. Facteur d’unité entre les différentes tribus et communautés kirghizes, l’ak-kalpak distingue les Kirghizes des autres groupes ethniques. Il permet également de favoriser l’inclusion, notamment lorsque des représentants d’autres groupes ethniques le portent à l’occasion de fêtes ou pendant les jours de deuil pour exprimer leur union et leur sympathie. Plusieurs ateliers sont organisés à travers tout le pays pour assurer la transmission des connaissances et savoir-faire nécessaires, et en 2013 un projet intitulé « De génération en génération », consacré aux techniques traditionnelles de fabrication de l’ak-kalpak, a été mené à l’échelle nationale. Il a donné lieu à une exposition et à la publication d’un livre.

Old men in Kyrgyz traditional headwear Ak-kalpak giving a bless at the holiday; Ak-kalpak symbolizes patriotic unity, especially in days of celebrations and ritual events
The process of felt making; to manufacture Ak-kalpak, there is a need of fine-fleeced sheep wool
Prepared felt cut depending of the specific kind of Ak-kalpak
The secrets of crafting transmitted from older generation to younger people. They learn the variety of Ak-kalpak's cut and sewing.
Embroidery of Ak-kalpak patterns; Ak-kalpak is often decorated with various ornaments, each of which has its own special meaning and can be interpreted.
The knowledge and skills of Ak-kalpak craftsmanship are transmitted from the older generation to the younger one through practical training in-person sessions. The training happens in craftswomen's workshops, from masters to trainees.
A groom and a bride in Kyrgyz traditional headwears, Ak-kalpak and Shokulo; the modern Kygyze wedding clothes organized in different ways; however, wearing Ak-kalpak is still safeguarded.
The craftswoman demonstrating different types and colors of Ak-kalpak for all ages
Children in Kyrgyz traditional headwear Ak-kalpak in everyday life regardless of age, weather as well as of fashion
The Kyrgyz traditional clothes and headwears Ak-kalpak and Elechek; the distinct features of Kyrgyz traditional clothes are typical to the nomad clothing. For many centuries, the traditional clothes are still safeguarded; and they have never changed its form.
Top