L’art traditionnel kazakh du dombra kuï

Inscrit en 2014 (9.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2013 by A. Suleyev

L’art du dombra kuï désigne une courte composition jouée en solo (kuï) sur un instrument de musique traditionnel en forme de poire, à deux cordes pincées et à long manche, appelé dombra. Cette musique entend relier les gens avec leurs racines et leurs traditions, grâce à des morceaux classiques et improvisés qui amènent le public à vivre une expérience spirituelle et émotionnelle. L’investissement du public dans l’interprétation compte parmi les plus importants moyens de communication sociale et contribue au transfert des connaissances et des compétences associées à la culture kazakhe. Cette musique s’accompagne généralement d’histoires et de légendes. Traditionnellement, elle est jouée lors des réunions sociales, des vacances et des événements festifs, entourée d’une grande variété de nourriture et de musique. Elle assure une expérience sociale et culturelle indispensable, qui renforce l’identité des populations et promeut la solidarité et la compréhension réciproque dans la société. Des musiciens motives et talentueux sont places en apprentissage auprès des maîtres, dès qu’un enfant manifeste son intérêt pour la philosophie et la virtuosité de la musique traditionnelle et sa pratique. Les musiciens amateurs se forment auprès d’autres interprètes talentueux et plus expérimentés de leur région afin de développer leur savoir-faire et leur répertoire.

Top