Table ronde : la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel pour une éducation pertinente et de qualité

Des élèves utilisent un gong mường traditionnel pour étudier l’oscillation en cours de physique
© UNESCO / VME

Cet événement parallèle a pour but de sensibiliser au nouveau programme portant sur « la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans l’éducation formelle et non formelle ». Les intervenants partageront avec leur auditoire les expériences récentes en matière d’intégration du patrimoine culturel immatériel dans l’éducation, discuteront des défis qui se posent et examineront les possibilités pour l’avenir.

Lors de la douzième session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, « la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans l’éducation formelle et non formelle » a été retenue comme étant une nouvelle priorité de financement pour le Secrétariat. Cette nouvelle priorité a posé les fondations de futurs travaux et un soutien est maintenant nécessaire pour engager des actions concrètes sur le terrain.

L’éducation peut jouer un rôle précieux dans la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. C’est la raison pour laquelle la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel inclut une référence à « la transmission, essentiellement par l’éducation formelle et non formelle » au titre des mesures de sauvegarde proposées (Article 2.3). La Convention appelle les États parties à « assurer la reconnaissance, le respect et la mise en valeur du patrimoine culturel immatériel dans la société » par le biais des programmes éducatifs (Article 14). De la même façon, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 prône « la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté mondiale et de l’appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable » comme cible importante pour atteindre l’Objectif n 4 relatif à une éducation de qualité et à des possibilités d’apprentissage pour tous, tout au long de la vie.

Le patrimoine culturel immatériel peut offrir aux programmes d’enseignement une pédagogie et des contenus porteurs de données spécifiques et ainsi jouer un rôle de levier pour accroître la pertinence de l’éducation et améliorer les acquis de l’apprentissage. À cet égard, le patrimoine culturel immatériel constitue une ressource incroyablement riche, c’est pourquoi l’UNESCO promeut l’apprentissage et l’enseignement par et sur le patrimoine culturel immatériel dans les programmes éducatifs, dans toutes les disciplines pertinentes. Grâce aux institutions dédiées à l’EFTP, par exemple, jeunes et adultes peuvent exploiter leur patrimoine communautaire pour développer des compétences professionnelles, tout en renforçant la pratique et la transmission de leur patrimoine culturel immatériel.


Intervenants

  • M. Abdoul Aziz GUISSÉ, Directeur du Patrimoine Culturel au ministère de la Culture et de la Communication du Sénégal
  • M. Bambang Hari WIBISONO, Délégué permanent adjoint, Délégation permanente de la République d’Indonésie auprès de l’UNESCO
  • M. Öcal OĞUZ, Président de la chaire UNESCO pour le patrimoine culturel immatériel dans l’éducation formelle et informelle et Président de la Commission nationale de la Turquie pour l’UNESCO.
  • Mme Susanne SCHNUTTGEN, Chef d’unité, Renforcement des capacités et des politiques du patrimoine, Section du patrimoine culturel immatériel, UNESCO
Top