ONGs acreditadas ubicadas en este país

2 organizaciones o instituciones corresponden a su búsqueda
Nombre, dirección y fuenteActividades en el PCI
جمعية خريجي المعهد الوطني لعلوم الأثار والتراث
Association des lauréats de l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine - ALINSAP [fr]
angle rue, 5 & 7 avenue Allal Fassi
Madinat Irfane
RABAT
MARRUECOS
Tel.: 00 212 537 77 77 16 ; 00212 661 42 21 21

2021
2016 (Pedido: francés) - n° 90345
Reunión decisionaria: 6.GA - 2016

Fecha de creación: 1991
Ámbito(s):

- oral traditions and expressions
- performing arts
- social practices, rituals and festive events
- knowledge and practices concerning nature and the universe
- traditional craftsmanship
- other
- inventaire du patrimoine culturel, archéologie, restauration des monuments, consultations administratives et juridiques relatives au patrimoine culturel, sensibilisation, communication

Medidas de salvaguardia:

- identification, documentation, research (including inventory-making)
- preservation, protection
- promotion, enhancement
- transmission, (non-)formal education
- revitalization
- other
- inventaire du patrimoine culturel, restauration des monuments et des lieux de mémoire, inscription de biens culturels sur la liste du patrimoine national

Objetivos:
L'Association des Lauréats de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (ALINSAP) est constituée des lauréats spécialisés dans les différentes disciplines liées au patrimoine culturel d'une manière générale. Son objectif primaire est de sauvegarder, de conserver, de réhabiliter et de faire connaitre le patrimoine culturel marocain. Le patrimoine culturel immatériel en est un pan principal et primordial et il bénéficie d'un intérêt particulier eu égard à ses spécificités en tant que patrimoine vivant constamment menacé. Outre ces objectifs de premier ordre, l'Association s'intéresse à la recherche scientifique dans le domaine du patrimoine culturel et, d'une façon générale, agi dans le champ culturel marocain. L'article 2 du statut de l'Association stipule qu'en outre l'Association a pour ambition:
a) L'organisation des activités culturelles et de sensibilisation pour faire connaître le patrimoine marocain, matériel et immatériel. Les campagnes de sensibilisations organisées par l'Association touchent plus particulièrement le milieu scolaire;
b) La présentation des propositions d’inscription et de classement de sites, de monuments historiques et d’objets archéologiques et artistique dans le registre du patrimoine culturel national géré par le Ministère de la Culture;
c) L'élaboration et l'édition de supports médiatiques assurant une large diffusion des informations relatives aux différents aspects du patrimoine culturel national. Outre l'édition de supports d'information, l'Association organise des activités médiatiques de vulgarisation et de sensibilisation et participe à des manifestations se rapportant au patrimoine culturel marocain;
d) L'encouragement des activités qui s'inscrivant dans le domaine des industries culturelles et créatives en vue de mieux intégrer les différents aspects du patrimoine culturel dans le tissu socio-économique du pays dans une optique de développement durable respectant la sauvegarde du patrimoine culturel;
e) La contribution à la mise en place de stratégies scientifiques pour la conservation du patrimoine culturel au niveau national, régional et local.
f) La coopération avec différentes associations et organisations nationales et internationales d’intérêts communs, notamment avec les associations locales représentatives des communautés détentrices du patrimoine culturel en vue d'organiser conjointement des activités visant la sauvegarde du patrimoine culturel.
Actividades:
L'Association des Lauréats de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (ALINSAP) a été créée en 1991. Le premier noyau de l'Association a été constitué des premiers lauréats de l'Institut. Chaque année, elle accueille une vingtaine de nouveaux lauréats et elle compte aujourd'hui plus de 400 membres actifs. Ces deniers sont tous issus d'une institution exclusivement spécialisée dans le domaine du patrimoine culturel au sens large y compris les différentes filières de l'Archéologie. Ainsi, un membre de l'Association est impérativement un spécialiste du patrimoine culturel et/ou un archéologue. Cela englobe par conséquent, le patrimoine culturel matériel, l'Archéologie des déférentes périodes préhistoriques, antiques et médiévale, la gestion administrative du patrimoine culturel et le patrimoine culturel immatériel. Ce dernier est bien plus représenté et pris en charge notamment par les anthropologues et par les gestionnaires du patrimoine culturel. A ce sujet, l'Association compte des membres qui, de par leurs prérogatives administratives, sont impliqués dans la mise en œuvre de la Convention de 2003 de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
Les activités conçues et réalisées par l'Association sont programmées annuellement et sont souvent mises en œuvre conjointement avec d'autres partenaires dont notamment le Ministère de la Culture. Les activités concernent pratiquement tous les domaines du patrimoine culturel et ciblent plus particulièrement, la recherche scientifique, la sensibilisation, la sauvegarde, la diffusion et la communication autour du patrimoine culturel. Parmi les activités réalisées ces dernières années et qui concernent plus spécifiquement le patrimoine cultuel immatériel l'on cite:
1) La réalisation en 2011 d'une vaste campagne de sensibilisation effectuée dans quatre régions du Maroc touchant les quatre coins cardinaux du pays. La campagne a ciblé essentiellement le milieu scolaire et a eu comme objectif principal d'attirer l'attention des élèves sur l'importance primordiale de toutes les composantes du patrimoine culturel, notamment immatériel, quant à l'ancrage de l'identité, de la cohésion sociale, de son implication dans les activités liées au développement socio-économique, etc. sa sauvegarde est donc une priorité que les élèves doivent assimiler et entreprendre. La campagne de sensibilisation a été organisée en collaboration avec le Ministère de la Culture et du Ministère de l'Education Nationale dans le cadre d'un programme conjoint de coopération internationale,
2) Dans le domaine de la formation et du renforcement des capacités, l'Association a organisé à Marrakech en 2009, un atelier au sujet de "l'inventaire du patrimoine culturel: méthodes et techniques". L'atelier a été conçu au profit des gestionnaires du patrimoine culturel en leur apportant des connaissances supplémentaires en ce qui concerne les méthodes techniques adéquates en matière de l'inventaire et de la documentation du patrimoine culturel. Les questions relatives aux spécificités du patrimoine culturel immatériel ont été plus particulièrement débattues en profondeur. Les difficultés pratiques rencontrées lors de l'exercice de l'inventaire du volet intangible du patrimoine culturel ont été longuement discutées. Cela concerne, entre autre, les instruments méthodologiques (fiches, enregistrements, etc.), l'implication des communautés et des groupes concernés, le respect de ces derniers, les limites de l'information à recueillir, les limites entre le matériel et l'immatériel d'un aspect patrimonial, etc. Les travaux de cet important atelier ont été par la suite publiés pour assurer une large diffusion au profit des autres gestionnaires qui n'avaient pas eu la chance d'assister à l'atelier,
3) L'Association assure depuis plus d'une quinzaine d'année la célébration annuelle du mois du patrimoine (18 avril - 18 mai) en organisant des journées portes ouvertes, des visites, des exposions, des campagnes de sensibilisation visant l'implication du grand public dans la sauvegarde de patrimoine culturel en général et du patrimoine culturel immatériel en particulier.
4) Dans le domaine de la recherche scientifique, l'association organise des congrès scientifiques, des colloques et des journées d'étude ayant pour objectif la réflexion autour des questions liées à la recherche dans le domaine du patrimoine culturel d'une façon général. Le patrimoine culturel immatériel y est constamment présent. Dans ce cadre, l'Association a organisé en 2013 une journée scientifique au sujet du "patrimoine culturel marocain: contraintes de sauvegarde et perspectives de développement". Il a été spécifiquement question des contraintes liées à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
5) Pour assurer la diffusion des informations et la communication autour du patrimoine culturel, l'Association des Lauréats de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine édite, depuis quelques années, une revue spécialisée instituée " Patrimoine Marocaine". Chaque numéro consacre une partie importante aux questions relatives au patrimoine culturel immatériel, notamment en ce qui concerne les problématiques de sauvegarde et de transmission. Le patrimoine culturel immatériel marocain, bien qu'il soit extrêmement riche et varié, enregistre des menaces sérieuses pesant sur sa pérennité et sa sauvegarde en raison du changement des modes de vie, de la modernisation et de l'hégémonie de la mondialisation.
Cooperación:
De par son expérience qui dépasse désormais vingt années d'activités diverses, l'Associations des Lauréats de l'Institut des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (ALINSAP) a effectué des campagnes de sensibilisation, véritable cheval de bataille de l'Association. Ces campagnes sont entreprises notamment aux moments des travaux de terrain où la coopération avec les communautés créant et pratiquant le patrimoine culturel immatériel est une nécessité absolue. Dans ce cas, le respect mutuel est de mise pour assurer le succès des tâches et la réalisation des objectifs préétablis.
Deux exemples illustrent parfaitement une telle coopération entre les deux entités (l'Association ALINSAP et les différentes communautés détentrices du patrimoine culturel immatériel):
1- Les communautés créant et pratiquant les différents aspects du patrimoine culturel immatériel au Maroc sollicitent souvent l'intervention des membres de l'Association dans les journées d'études que les associations représentatives des communautés organisent dans le cadre de leurs activités culturelles. De par leur compétence avérée dans le domaine du patrimoine culturel en général, les membres de l'ALINSAP excellent dans leurs exposés touchant aux différentes problématiques relatives notamment à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel,
- Les communautés organisées en associations locales prennent parfois elles-mêmes en charge la célébration de leur patrimoine culturel immatériel. De telles célébrations prennent dans la plupart des cas l'aspect d'un festival annuel. Au Maroc, ce genre de festivals patrimoniaux enregistre une recrudescence de plus en plus grande. Les communautés organisatrices de ces festivals font souvent appel aux membre de l'Association des Lauréats de l'Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (ALINSAP) pour animer des débats en marge des festivals visant la sensibilisation quant à l'importance identitaire, culturelle, sociale et économique du patrimoine culturel immatériel. Ils interviennent également pour expliciter les mesures adéquates à prendre en considération dans le but d'assurer la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et pour assurer sa transmission aux générations futures.
Dans les deux exemples cités, la coopération entre l'Association ALINSAP et les communautés, ou groupes pratiquant le patrimoine culturel immatériel, est très solide et engendre un profond respect mutuel.
جمعية لقاءات للتربية والثقافات
Association Cont'Act pour l'Education et les Cultures [fr]
115 Fondation Hassan II
HARHOURA, TEMARA
MARRUECOS
Tel.: +212 37 64 02 45

2019
2015 (: francés)
2010 (Pedido: francés) - n° 90074
Reunión decisionaria: 3.GA - 2010

Fecha de creación: 1993
Ámbito(s):

- oral traditions and expressions
- performing arts
- social practices, rituals and festive events
- traditional craftsmanship

Medidas de salvaguardia:

- identification, documentation, research (including inventory-making)
- preservation, protection
- promotion, enhancement
- transmission, (non-)formal education

Países principales de actividades:

Marshall (las Islas)

Objetivos:
L’Association Cont’Act pour l’Education et les Cultures a été créée par un groupe de Professeurs chercheurs, de pédagogues, d’artistes et d’amoureux du patrimoine et de la culture populaires.

But
Réhabiliter la mémoire populaire et la sauvegarde du patrimoine de notre culture immatérielle par la collecte, la transcription et l’édition en y ayant recours dans les domaines de la pédagogie, de la culture et des loisirs tout en l’utilisant comme passerelle de communication entre les générations.

Objectifs
-Intéresser les enfants à la tradition orale et faire en sorte qu’ils transmettent la mémoire populaire aux générations futures,
-Généraliser l’utilisation du conte comme support pédagogique afin d’aider les enfants en situation d’apprentissage à mieux assimiler ou à dépasser leur handicap,
-Motiver les élèves du fondamental à créer de nouveaux contes selon la méthode proposée par le programme éducatif Sabak Conte,
-Publier les contes créés par les élèves pour enrichir la bibliothèque des enfants et des adolescents,
-Utiliser le conte comme passerelle de communication avec les personnes âgées dans les maisons de repos et créer l’opportunité de rencontre entre générations,
-Visiter les personnes hospitalisées et animer des espaces de contage « l’heure du conte », en leur faveur dans les milieux hospitaliers,
-Organiser des rencontres locales, régionales, nationales et internationales pour favoriser la rencontre, l’échange de points de vue et d’expériences entre pédagogues et hommes de culture,
-Organiser le Festival du Conte et participer à l’animation culturelle dans le royaume,
-Promouvoir le savoir faire et tous les aspects de la culture immatérielle marocaine à travers les traditions et les coutumes,
-Promouvoir les valeurs de la tolérance (droit à la différence), de la solidarité et de la fraternité au delà des différences.
Actividades:
Activités de l’association pour l’année 2008
- Les festivités de Achoura dans la région de Tétouan
- Le Festival des contes à Témara, entre le 20 et le 26 Septembre
- Le Festival des métiers artisanaux en novembre
Les festivités de Achoura à l’échelle du Maroc en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale
Activités de l’association pour l’année 2007
- Les festivités de Achoura dans le grand Casablanca en Février.
- Le Festival des cultures immatérielles méditerranéennes à Nador, juillet 2007.
Activités de l’association pour l’année 2006
- Achoura au niveau de la région Rabat Salé Zemmour-Zaer ; distribution de + de 5000 mille cadeaux aux enfants des orphelinats, aux enfants atteints de cancer,aux femmes pensionnaires du pénitencier Zaki de Salé
- Participation au Salon International de l’Édition et du Livre de Casablanca avec un atelier de création de contes par les jeunes.
- Dans le cadre traditions et coutumes :Al Mawlid dans la région orientale à Oujda, du 10 au 12 Avril 2006
- Journée contre la pauvreté àl’Université Ibn Tofaïl à Kenitra
Activités de l’association pour l’année 2005
- Fête de la vieillesse : en commémoration de la journée mondiale de la vieillesse, l’association a organisé une rencontre entre les orphelins de la ligue marocaine de la protection de l’enfance et des Mamies pensionnaires de la maison de repos de Aïn Atiq.
- La 5ème édition du Festival des contes au niveau de la région Rabat Salé Zemmour-Zaer.
En 2002, pour sa 4ème édition, le thème retenu pour cette édition fut la campagne, cette édition connut la participation des écoles, des artistes, des chercheurs et des conteurs du Maroc, de Tunisie, de l’Egypte, du Soudan, du Liban, de Palestine, du Koweït, du Bahreïn, de l’Arabie Saoudite, de Suisse, de France et d’Espagne.
- En l’an 2000, la troisième édition du Festival du conte s’est tenue à Agadir. Le thème retenu pour cette édition fut la différence dans l’imaginaire méditerranéen, y participèrent des écoles, des artistes, des chercheurs et des conteurs du Maroc, d’Espagne, de France, d’Italie, de Grèce, de Turquie, du Liban, de Palestine, d’Egypte et d’Algérie.
- En 1998, 2ème édition Il raconta la goutte d’eau à Biougra et Agadir. Les organisateurs ont choisi pour cette édition le titre « La Goutte d’eau » pour développer le thème de la protection de l’eau et de l’environnement. Des élèves, des chercheurs, des artistes et conteurs Marocains, Français, Anglais, Allemands, Italiens, Espagnols,
Palestiniens et Egyptiens ont participé à ce festival.
-Lors de la 1ère édition en 1996, Il raconta le conte à l’école, à Agadir. Trente classes de l'Enseignement Fondamental privé et public, ainsi que des conteurs et artistes
Cooperación:
Dés le départ l’association Cont’Act pour l’Education et les Cultures a noué des liens solides avec des personnes et des communautés qui perpétuent encore les traditions orales (contes, proverbes, danses et chants populaires, savoir faire lié aux tâches quotidiennes…) dans différentes régions du Maroc.
Cependant, là où l’association a cumulé le plus d’expérience, c’et dans la zone sud du MAROC, conséquence directe de l’appartenance des enseignants pluridisciplinaire qui constituaient le Groupe de Recherche Universitaire sur l’Oralité, fondé en 1993 à l’Université Ibn Zohr d’Agadir.
Le GRUO nous a permis de nous rendre sur le terrain pour collecter la tradition orale des communautés de culture berbérophone et arabophone dans le Souss et dans les oasis du Draa, ainsi que la culture hassanie du Sahara (+ de 4000 contes et proverbes collectés). En même temps, nous collections des traditions relatives au quotidien : labours et moissons ; techniques de collecte d’eaux et d’irrigation ; de types d’architecture et d’habitat traditionnel ; de fêtes et rituels religieux et civils (Achoura, Mouloud, naissance, nouvel an agricole, mariage, circoncision…)
Dans toutes les manifestations que nous avons organisées, nous avons toujours tenu à ce que ces dépositaires de la mémoire et du savoir faire soient présents à travers des expositions.
A partir de 2005, nous avons inclus les associations locales qui oeuvrent dans le domaine du développement et de la culture populaire et nous avons réussi à démultiplier notre action de sauvegarde de notre patrimoine culturel.
Nous travaillons également avec les instances locales élues ou publiques dans un total respect des différences linguistiques ou ethniques sans discrimination aucune.
Top